OVNIs et Êtres Vivants d'Ailleurs
Bienvenue sur le Forum d'Échanges, témoignages et informations sur les Êtres vivants venus d'ailleurs (Contact, Abduction et Hybridation) et les Phénomènes Aérospatiaux non identifiés (PAN)!

Nous suscitons ici une vision et un débat différents. Pensez l'intelligence qui se trouve derrière la technologie, au delà du côté matériel du phénomène. C'est important pour pouvoir avancer. Changez votre regard.

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités du Forum, nous vous invitons à vous inscrire.

L'équipe



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesTémoignerConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 OVNIS, crop circles & MIDim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alpha Centauri

avatar

Messages : 576
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : Liège

MessageSujet: OVNIS, crop circles & MIDim   Dim 15 Mai - 22:32

OVNIS, crop circles et MIDim

Auteur:          Daniel Harran
Éditions:         Ecce
Dépôt légal:    avril 2016
Cadre :          France


Quatrième couverture

Quels points communs existe-t-il entre les Ovnis, les crop circles, les disparitions d'objets, les chutes mystérieuses de pierres, … ?
Aucun me direz-vous ! Pourtant ces phénomènes mystérieux présentent plusieurs caractéristiques communes : ils existent depuis la nuit des temps, ils ont été observés des milliers de fois, ils semblent être animés par une intelligence et surtout, la science est incapable de les expliquer...
Et si un lien caché existait entre eux ?
A partir de l'analyse rationnelle d'un nombre significatif de rapports d'observation, et sans se laisser influencer par les apparences souvent aberrantes du comportement de ces objets, un portrait-type des auteurs de ces manifestations a été dressé.
Plusieurs sources de connaissances non reconnues par la science ont ensuite été rappelées : des connaissances traditionnelles, religieuses et spirituelles, qui toutes convergent pour nous conduire à une explication très cohérente sur l'origine et la nature de tous ces phénomènes.
Cette étude menée comme une enquête, apporte des réponses nouvelles, parfois surprenantes, mais toujours logiques et claires à un grand nombre de questions jusqu'ici en suspens.
Ces réponses sauront passionner les nombreux lecteurs en quête de vérité.

Présentation de l'auteur

Après un doctorat en thermodynamique, Daniel Harran a choisi la carrière d'enseignant-chercheur en physique (à l'université de Pau), les thèmes de recherche qu'il a abordés se rapportant à l'étude des polymères par des méthodes rhéologiques (relations entre les déformations appliquées et les contraintes subies). Sa fonction de Maître de Conférences lui a permis de répondre à son désir de transmettre les connaissances de la physique.
Il a ressenti peu à peu les limites de cette science trop matérialiste pour décrire réellement l'univers, et s'est alors intéressé à titre personnel à quelques phénomènes inexpliqués par la science. C'est ainsi que le mystère des agroglyphes est devenu une de ses passions.
Il était facile de comprendre qu'une partie des formations créées dans les champs de culture était l'œuvre de l'homme. Mais si les nombreuses analyses scientifiques menées depuis plus de vingt ans ont conduit à des conclusions très significatives, elles n'ont pas permis cependant d'élucider la nature du phénomène. Daniel a donc décidé d'aller observer lui-même le phénomène en se rendant en Angleterre dans le comté du Wiltshire. Il a pu aussi visiter plusieurs formations apparues en France.
Les idées présentées sur son site (voir lien en bas d'article) sont le résultat de mes observations sur le terrain, de mes recherches livresques et de ma réflexion personnelle.

Introduction

1. Un stade critique dans l’évolution de la conscience humaine :

L’homme du 21e siècle se trouve à un stade critique d’évolution de sa conscience. Même si ceci est quasiment ignoré de nos jours, depuis les époques les plus reculées de son histoire, l’humanité a toujours reconnu l’existence autour d’elle d’un monde suprasensible (et donc invisible) peuplé d’êtres intelligents, d’une réalité tout aussi évidente que celle du monde sensible, du monde matériel accessible aux sens. Les anges, les génies et les démons sont présents en effet dans les textes bibliques et islamiques, après avoir été présents dans les traditions antérieures, au Moyen-Orient comme en Extrême-Orient et, plus tard, leurs descriptions et leurs façons de se manifester auprès des hommes ont été rapportées dans des ouvrages de la fin du Moyen-Age en Europe. Mais progressivement, et en particulier après la Renaissance en Occident, ces connaissances ont été perdues, reléguées dans les contes et les légendes. De nos jours, quelques personnes, rares, ont conservé la capacité de percevoir ces êtres, mais il est couramment admis que ces entités sont des mythes et non des réalités.

Cette évolution de la pensée humaine est liée à l’histoire de la religion chrétienne et au développement des sciences et techniques qui ont progressivement séparé l’homme de ce monde suprasensible, l’ont coupé du contact avec cette partie subtile de la réalité et l’ont enfermé dans le monde de la matière. Le résultat de cette évolution est que, de nos jours, l’homme a la sensation de vivre dans un monde fait exclusivement de matière, et la pensée humaine est devenue essentiellement matérialiste. C’est ainsi que, depuis l’époque des grandes découvertes de la Renaissance, l’homme a tout d’abord entrepris l’exploration du monde physique qu’il habite (la planète Terre), exploration qu’il a achevée depuis plusieurs décennies. Puis il a entrepris d’explorer l’espace autour de cette planète, il a même déposé plusieurs engins habités sur la Lune. Parallèlement, il repousse toujours plus loin les limites de ses connaissances sur la constitution de la matière, des atomes aux nucléons puis aux quarks. Le développement des technologies automatisées lui permet de fabriquer quantités d’objets matériels les plus divers, les techniques de communication ont elles-mêmes révolutionné son mode de vie ; tout ceci montre sa connaissance et sa maîtrise croissante sur le monde de la matière.

Cette pensée matérialiste de l’homme d’aujourd’hui fait que, selon lui, seul existe sur Terre ce qui est accessible à ses cinq sens : le règne minéral, le règne végétal, le règne animal et le règne humain. En conséquence, le seul être intelligent sur Terre est l’homme lui-même et celui-ci se prend pour l’aboutissement de la création. Il a complètement occulté l’existence de ces êtres intelligents appelés génies, démons, esprits ou anges, très nombreux dans les contes et légendes, qu’il a mis sur le compte de l’imagination des Anciens. Il a oublié que ceux-ci avaient une tout autre vision de ces êtres, lesquels occupaient une grande place dans leur vie.

L’homme considère aujourd’hui la Terre comme un champ d’exploitation qui est à sa disposition. C’est ainsi que, pour répondre à ses besoins alimentaires croissants, il a développé des méthodes d’exploitation intensive du monde végétal (l’agriculture intensive) et du monde animal (les élevages en batteries), sans la conscience de la nocivité de ces méthodes non naturelles et sans le respect pour la souffrance imposée à ces êtres. L’exemple de la pêche intensive est très représentatif : en quelques années seulement, de très nombreuses espèces de poissons ont été décimées dans les océans.
Pour répondre à ses besoins énergétiques, il a développé également des méthodes d’exploitation intensive des ressources minières et du monde minéral, avec pour conséquence la pollution généralisée des terres et des mers : aujourd’hui, toutes les mers et tous les océans sont touchés par cette pollution à un niveau accablant ; en conséquence, tous les poissons et mammifères marins sont de plus en plus pollués et l’homme s’empoisonne lui-même en consommant cette nourriture. L’air est lui aussi pollué au point de générer quantités de maladies dans le corps humain.
L’homme d’aujourd’hui se prend pour le maître du monde. En exploitant aveuglément et à outrance le monde matériel, sans respect pour les autres formes de vie, il n’a pas conscience de la maltraitance qu’il inflige à tous les règnes vivant sur Terre, il n’a pas conscience qu’il est en train de détruire l’environnement terrestre qui le fait vivre, il n’a pas conscience qu’il joue à l’apprenti-sorcier et qu’il est en passe de s’autodétruire et de détruire la vie sur Terre.

Malgré le nombre croissant d’expériences tragiques (catastrophes nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima, qui ont entraîné des dizaines de milliers de morts immédiates et des millions de contaminations radioactives ; crise de la «vache folle» qui a conduit à l’abattage de millions de bovins ; catastrophes «dites naturelles» comme les tremblements de terre et les tsunamis, en constante augmentation avec des victimes toujours plus nombreuses ; multiplication des crises de civilisation qui sont source de souffrance pour les hommes partout dans le monde), l’être humain ne voit son avenir qu’à travers les notions de croissance et de rentabilité de la production, c’est-à-dire par le développement toujours plus poussé des sciences et techniques, au travers de sa connaissance du monde de la matière. En fait, l’humanité du 21e siècle est de plus en plus prisonnière de sa vision matérialiste du monde et n’a pas conscience que, dans ces conditions, son avenir est réellement menacé.

2. Des phénomènes inexpliqués interpellent les hommes :

C’est dans ces circonstances qu’un certain nombre de phénomènes qualifiés de mystérieux interpellent les hommes de plus en plus souvent et partout dans le monde, sans que la science parvienne à expliquer ni leur nature ni leur origine et encore moins leur sens. Des observations étranges et diverses (d’OVNIs, en particulier) faites par de très nombreux témoins, attirent l’attention des hommes. Leur réalité est confirmée de multiples façons, mais elles ne reçoivent pas d’explications de la part de la communauté scientifique, parce qu’elles semblent défier les lois de la physique et ne paraissent pas cohérentes avec les connaissances scientifiques. L’étude de textes anciens montre que ces phénomènes inexpliqués existent en fait depuis très longtemps, mais ils semblent se multiplier à notre époque, comme s’ils voulaient alerter les hommes des 20e et 21e siècles. En même temps, certains parmi ceux qui ont encore gardé un esprit suffisamment ouvert y sont probablement de plus en plus attentifs.

L’observation des comportements de ces «objets non identifiés», de ces phénomènes inexpliqués, montre à l’évidence qu’ils sont réalisés ou animés par une intelligence, mais celle-ci ne peut pas être humaine puisque ces phénomènes dépassent absolument les capacités de l’être humain et ses connaissances actuelles. En cette époque critique du 21e siècle, critique pour l’évolution humaine, mais critique aussi pour l’évolution de la vie sur Terre, on se rend compte que des intelligences non-humaines tentent d’attirer l’attention des hommes en multipliant leurs manifestations dans la matière. Sur tous les continents, de nombreuses manifestations sont rapportées, qui intriguent les observateurs par leur existence, par leur répétition et par la grande diversité des moyens employés.

3. Les insuffisances de la science actuelle :

La science moderne est considérée à notre époque comme incontournable et toute-puissante pour décrire les lois qui gouvernent le monde qui nous entoure et l’univers. Elle est devenue la référence absolue, à tel point que toute pensée qui s’opposerait à la pensée scientifique est considérée de nos jours comme saugrenue et rejetée. Pourtant, l’existence même de ces phénomènes inexpliqués (crop circles et OVNIs, par exemple) montre clairement les limites de la science. Son incapacité avérée à rendre compte de ces phénomènes amène les observateurs objectifs à s’interroger sur la validité des bases même de cette science, et sur la nécessité de les remettre en cause.

Situation inadmissible pour la communauté scientifique : les chercheurs se trouvent désarmés face à ces phénomènes qui, d’après eux, «ne devraient pas exister». La conséquence en est qu’ils s’en désintéressent et finissent par les ignorer. Ces phénomènes inexpliqués sont alors rangés sous l’étiquette de phénomènes paranormaux ou surnaturels, puisqu’ils ne paraissent pas «normaux» ou «naturels» au regard de la science moderne. C’est pour cette raison que l’ensemble du corps scientifique ne les prend pas au sérieux et qu’aucun effort n’est consenti officiellement pour entreprendre réellement leur étude. La situation actuelle est telle que tout se passe comme si la réalité de ces phénomènes mystérieux était niée par les pouvoirs publics. On peut y voir la peur inconsciente de voir s’effondrer tout l’échafaudage de la science moderne, puisque celle-ci est incapable d’intégrer ces phénomènes dans son champ d’étude et, par suite, de faire face à la peur de devoir remettre en cause les fondements mêmes de notre société, qui s’appuie entièrement sur la «vérité scientifique».

Pour tenter de sortir de cette situation apparemment bloquée, il est nécessaire de prendre en compte les deux éléments essentiels cités précédemment :
d’une part, le modèle actuel de la civilisation humaine, basé sur la pensée matérialiste, a déjà fait la preuve de son incapacité à gérer correctement les ressources que nous offre la planète Terre et à permettre à l’ensemble de l’humanité de vivre décemment. On constate que le modèle actuel, qui repose sur une vision matérialiste du monde et sur une croissance constante des capacités de production, est utopique : il est générateur de toujours plus d’inégalités, de souffrances et de crises, et c’est pourtant le modèle prôné encore par les instances officielles. L’humanité se trouve en fait devant une impasse ;
d’autre part, la multiplication d’observations de phénomènes, inexpliqués par la science, qui paraissent animés par des intelligences, montre que cette science ne détient pas la vérité sur le monde qui nous entoure ; elle est dépassée par la réalité de ces phénomènes. Le fait que ceux-ci n’obéissent pas aux lois de la physique, aux lois de la nature telle que nous la connaissons, signifie que ces intelligences vivent dans un autre monde, régi par d’autres lois. Par leurs diverses manifestations, ces intelligences non-humaines, qui nous sont invisibles, tentent d’attirer l’attention des hommes.
C’est un véritable défi posé à l’humanité. La simultanéité de ces deux éléments porte à penser qu’ils peuvent être reliés entre eux et que les nombreuses manifestations d’intelligences non-humaines peuvent être considérées comme autant de signaux d’alerte envoyés aux hommes par des êtres qui habitent d’autres mondes. Pour sortir de cette impasse, il est devenu impératif de prendre sérieusement en compte ces phénomènes inexpliqués, de reconnaître l’existence de ces mondes qui nous sont invisibles, afin de comprendre enfin la nature, l’origine et le sens de ces signes qui nous sont adressés, et d’en tirer enfin les conséquences qui s’imposent...

Table des matières

Introduction

1. Un stade critique dans l’évolution de la conscience humaine
2. Des phénomènes inexpliqués interpellent les hommes
3. Les insuffisances de la science actuelle
4. Les limitations de l’hypothèse extraterrestre
5. Les phénomènes mystérieux les plus connus
6. Quatre attitudes différentes parmi les observateurs

Chapitre I - Connaissances ignorées sur les êtres de la nature

I.1. Connaissances dans les écrits anciens
I.2. Connaissances plus récentes
I.3. Connaissances de la tradition islamique
I.4. Connaissances de la science spirituelle
1- Des connaissances ésotériques
2- Une évolution du niveau de conscience de l’humanité
3- L’anthroposophie
4- La Psycho-Anthropologie
5- Comment la science spirituelle décrit les êtres de la nature
I.5. Des connaissances cohérentes issues de plusieurs sources différentes
1- Résumé des capacités réelles des êtres de la nature
2- L’analyse de Jacques Vallée
3- L’analyse de Fabrice Bonvin
4- L’analyse de Jean Sider

Chapitre II - Etude succincte des agroglyphes

II.1. Un phénomène d’origine non-humaine
1- Des analyses scientifiques probantes
2- Des réalisations sur des supports végétaux fragiles
3- Des rangées de tiges dressées en bordure des traces de tracteur
4- Une énergie subtile présente sur le lieu
5- Des dérèglements des appareils électriques
6- Des agroglyphes fantômes
7- Des glyphes réalisés en plein jour dans des lieux d’affluence
8- Des glyphes réalisés devant témoins
II.2. Des auteurs intelligents
1- Des motifs toujours renouvelés
2- De véritables œuvres d’art paysager
3- Un savoir-faire inconnu des hommes
4- Des connaissances supérieures dissimulées dans des messages codés
II.3. Des auteurs invisibles, mais présents sur le terrain
1- Une réalisation en plein jour, près d’un lieu d’affluence
2- Des dizaines de réalisations devant témoins
3- Une anecdote circonstanciée et très significative
4- Les échecs des veilles nocturnes aux endroits «stratégiques»
II.4. Des auteurs qui connaissent les hommes
1- Une connaissance traditionnelle
2- Une connaissance de l’histoire locale des hommes
3- Une connaissance de l’histoire de l’humanité
II.5. Des auteurs respectueux des hommes
1- Respect des cultures
2- Des interventions mesurées
3- Une discrétion affirmée
II.6. Disparité des motifs selon les pays
II.7. Le phénomène des «boules lumineuses»
II.8. Portrait-type des auteurs des agroglyphes
II.9. L’hypothèse d’interprétation par des êtres de la nature s’impose
II.10. Confirmation et précision par les témoignages anciens
1- Une «signature» des auteurs des glyphes anciens
2- Témoignage d’un clairvoyant
II.11 Confirmation et précisions par une «investigation spirituelle»
1- Méthode d’investigation
2- Des êtres élémentaires de l’air missionnés par des êtres supérieurs
3- Les boules de lumière
4- Un langage universel, qui ne peut pas être compris par tous
II.12. Deux catégories d’agroglyphes
II.13. Conclusion - des manifestations interdimensionnelles

Chapitre III - Une autre manière d’étudier les OVNIs

III.1. L’état actuel de la recherche sur les OVNIs
1- Un phénomène insaisissable
2- Un phénomène qui ne se prête pas à l’expérimentation scientifique
3- Un phénomène très ancien
4- Un phénomène victime de gigantesques campagnes de désinformation
5- Un grand nombre de personnes se sentent interpellées par ce phénomène
6- Le GEIPAN
7- Le rapport COMETA
8- Lettre ouverte au Président de la République Française
9- La commission 3AF-PAN
10- Le colloque CAIPAN
11- Nécessité d’un changement radical dans la manière d’aborder les OVNIs
III.2. Caractéristiques principales des OVNIs
1er témoignage - Un disque gris se transforme en boule orange
2e témoignage - Observation dans une chambre
3e témoignage - Observation par temps de brouillard
4e témoignage - Triangle volant dans la banlieue de Lyon
5e témoignage : une lueur intense vue par un pilote de chasse
6e témoignage - Observation d’un commandant de bord de vol Air France
7e témoignage - Cas de Lakenheath (GB)
8e témoignage - L’affaire de Téhéran
9e témoignage, en Russie
10e témoignage - San Carlos de Bariloche
11e témoignage - Observation d’une soucoupe près du sol
12e témoignage - Cas de l’amarante
13e témoignage - Cas de Tananarive
14e témoignage - Un élan soulevé du sol
15e témoignage - Une attaque aérienne aux effets insolites
16e témoignage - Enlèvement du caporal Armando Valdès
III.3. Portrait-type des OVNIs
III.4. Discussion
1- Les OVNIs sont-ils créés par des êtres de la nature ?
2- Nécessité de distinguer les auteurs de ces manifestations (des êtres de la nature) des formes manifestées (les OVNIs)
3- Les OVNIs sont des représentations d’objets, mais ne sont pas des objets matériels
4- Un processus de densification qui nécessite de l’énergie
5- Les OVNIs sont constitués de matière subtile, inconnue de la science
6- Des niveaux différents de densification
7- Classification des différents niveaux de matérialité des formes manifestées
8- Les OVNIs ne sont pas soumis à la force d’attraction terrestre, ils ne sont pas pesants
9- Des manières de se déplacer impossibles dans notre espace-temps
10- La capacité de «dématérialiser» des objets quelconques, y compris des êtres vivants !
11- Remarque - un autre exemple de changement de dimension
12- Des OVNIs aux MIDim
III.5. Conclusions
1- Validation de l’interprétation «êtres de la nature»
2- Les OVNIs sont des créations de matière subtile, présentes dans une autre dimension
3- Une nouvelle classification des niveaux de matérialité
4- Les OVNIs se déplacent sans interaction mécanique avec le milieu environnant
5- Les OVNIs sont des objets sans masse
6- La lumière des OVNIs est de qualité particulière
7- Une capacité d’intervention et une maîtrise étonnantes
8- Les hommes ne sont pas les seuls êtres intelligents sur Terre
9- Proposition d’une nouvelle appellation : des MIDim

Chapitre IV - OVNIs, chutes de pierres, émissions de bruits, étranges orbes, disparitions d’objets... Les mystères du col de Vence

IV.1. Un OVNI vient sur eux
IV.2. Un cercle parfait tracé dans l’herbe
IV.3. Pannes mécaniques et électroniques
IV.4. Démonstration saisissante d’un jet de pierres
IV.5. Matérialisation d’une pierre
IV.6. Matérialisation d’un caillou dans un éclair de lumière
IV.7. Le reflet impossible
IV.8. Pierres, bruits et lumières dans le ciel
IV.9. Manifestations différentes dans un silence de plomb
IV.10. Chutes de pierres à domicile
IV.11. Disparition de chiens
IV.12. Sensations d’énergie, photos insolites et chutes de pierres
IV.13. Echanges de signau
IV.14. Conclusions
1- Une unité de lieu, de temps et de groupe
2- Portrait-type des auteurs des phénomènes du col de Vence et confirmation de l’interprétation
3- Une étude complémentaire de celle des OVNIs
4- Des Manifestations Inter Dimensionnelles (MIDim)
5- Des manifestations démonstratives destinées à aider les hommes
6- Des êtres élémentaires liés à l’élément air
7- Vulnérabilité, interdépendance et humilité

Chapitre V - Qui sont vraiment ces êtres de la nature ? Les réponses de la science spirituelle

V.1. L’urgence de mieux connaître les élémentaux
V.2. Les constituants inférieurs de la nature humaine
V.3. Quatre états planétaires successifs
V.4. Apparitions des quatre constituants de l’être humain
V.5. Densification de la matière et évolution de la conscience humaine
V.6. Les êtres retardataires
V.7. Les élémentaux sont des êtres retardataires
V.8. Des liens privilégiés
V.9. Les élémentaux ne possèdent pas d’esprit
V.10. Analyse
1- Des niveaux d’évolution comparables à celui des hommes
2- Un corps physique très proche de celui des hommes
3- Les seuls êtres intelligents non-humains capables d’intervenir dans le plan physique
4- Des porte-paroles des hiérarchies supérieures
5- Loi d’interdépendance entre toutes les classes d’êtres

Conclusions

1. L’influence inconsciente de la vision matérialiste du monde
2. Les agroglyphes, réalisés par des êtres de l’air sous la supervision d’êtres angéliques
3. Une vision claire et cohérente des OVNIs
4. Des manifestations et non pas des représentations des êtres;de la nature
5. Les OVNIs sont constitués de matière subtile, inconnue de la science
6. Une classification des niveaux de matérialité
7. Des objets de masse nulle
8. Des capacités d’intervention singulières dans le monde matériel
9. Quelle place pour l’hypothèse extraterrestre ?
10. Des manifestations interdimensionnelles
11. Qui sont vraiment ces êtres de la nature : la vision de la science spirituelle
12. Dépendance réciproque entre les différentes espèces
13. Un nouveau paradigme

Références bibliographiques
Annexe 1
Annexe 2
Annexe 3

Autres ouvrages du même auteur

Sources:
http://www.ecce-editions.fr/ovnis-crop-circles-midim-daniel-harran-c2x20311439
Site de Daniel Harran Agroglyphes.fr

_________________
Les outils du Forum:
Conditions d'utilisation
Guide d'utilisation
Plan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnieteva.france-forum.com/
 
OVNIS, crop circles & MIDim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les crop circles expliqués (à la télé belge)
» Ovni et crop-circle à Barbury Castle
» 900 reproductions de crop circles
» Crop Circles 2013.
» Crop Circles ou Cercle de culture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OVNIs et Êtres Vivants d'Ailleurs :: Livres-
Sauter vers: